CPS:Point presse du MINSANTE

CPS:Point presse du MINSANTE

4eme campagne de chimioprevention du paludisme saisonnier en faveur des enfants de 03 a 59 mois dans les regions du nord et de l’extrëme nord (cps 2019)

PROJET:
PROPOS LIMINAIRE DE MONSIEUR LE MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE AU POINT DE PRESSE DU 27 JUILLET 2019
Excellence,

Mesdames et Messieurs,

Chers partenaires,

Le Cameroun organise cette année 2019, la quatrième campagne de Chimio prévention du Paludisme Saisonnier dénommée CPS, en faveur des enfants de 03 à 59 mois dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord.Cette 4ème campagne, qui démarre en juillet 2019, après celle de 2016, 2017 et 2018, vise à administrer pendant la période de forte transmission, les médicaments antipaludiques aux enfants de 03 à 59 mois, pour les protéger contre le paludisme afin de réduire la morbidité et la mortalité liées à cette endémie.

Le calendrier de déroulement s’étalera sur quatre (04) cycles mensuels pendant quatre (04) mois successifs de juillet, août, septembre et octobre.

Pendant cette période, les Agents de Santé Communautaires passeront dans les villages et quartiers pour identifier les ménages abritant les enfants à traiter et sensibiliser les familles du passage des distributeurs. Il reviendra au responsable de chaque ménage identifié de présenter chaque enfant cible à l’équipe de distribution et surtout de lui donner la deuxième et la troisième dose pendant les deux jours suivants.

Le premier cycle de la CPS couvre les opérations de mobilisation sociale et de comptage des cibles dans les ménages. Il ira du 30 juin au 02 juillet, et l’administration effective des médicaments, du 03 au 07 juillet 2019 dans tous les Districts et Aires de Santé des deux régions concernées.

La CPS est un traitement préventif répété chaque mois de juillet à octobre pour une prévention complète du paludisme chez les enfants de 03 à 59 mois.

Mesdames et messieurs,
Comme vous le savez, le paludisme reste un problème majeur de santé publique au Cameroun. En 2018, il était responsable de deux millions cent trente-trois mille cinq cent vingt-trois (2 133 523) cas de maladies dans les formations sanitaires, soit 25,9 % des consultations externes et trois mille deux cent quatre-vingt-dix-neuf (3 299) décès, soit un taux de mortalité de 14,6 % dont environ 65% chez les enfants de moins de 05 ans. Ces tendances nationales cachent des disparités régionales significatives.
En effet, la transmission est continue dans le sud du pays, tandis que les régions du septentrion sont caractérisées par une transmission saisonnière sur une période de 4 à 6 mois, au cours desquels l’on enregistre le plus grand nombre de cas et de décès. Les régions de l’Extrême Nord et du Nord sont les plus affectées, notamment pendant les périodes de grandes pluies qui s’étalent de Juillet à Octobre.

Mesdames et messieurs,

Grâce au soutien de l’Etat et de ses principaux partenaires, notamment Président’s Malaria Initiative (PMI), à travers la mise en œuvre de plusieurs plans stratégiques et subventions, le fardeau du paludisme a connu une baisse entre 2011 et 2016, mais une stagnation depuis les trois dernières années. A titre illustratif, le partenariat Roll Back Malaria (RBM) et l’OMS (rapport mondial sur le paludisme 2018) classent le Cameroun au 11ème rang mondial des Etats les plus impactés et parmi les pays en phase de contrôle.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande aujourd’hui qu’en plus des MILDA, du Traitement Préventif Intermittent (TPI) chez les femmes enceintes et de la prise en charge correcte des cas, que la Chimio Prévention Saisonnière du paludisme soit utilisée dans les zones à forte transmission saisonnière de la maladie (notamment la zone sahélienne).
Les bénéfices de cette stratégie (CPS) ont été démontrés par ses effets, à savoir diminution d’environ 75% de l’ensemble des accès palustres, la diminution d’environ 75%, les accès palustres graves, la diminution de la mortalité de l’enfant d’environ 1 pour 1000 et la réduction de l’incidence de l’anémie modérée et sévère.
En 2018, la troisième campagne de Chimio Prévention du Paludisme Saisonnier (CPS) a été mise en œuvre dans les districts et aires de santé des régions du Nord et de l’Extrême-Nord, en quatre cycles mensuels. Cette campagne a ciblé un millions cinq cent quarante-neuf mille deux cent cinquante (1 549 250) enfants de 03 à 59 mois dénombrés dont un millions trois cent vingt-six mille trois cent soixante-six (1 326 366) (soit 85%) ont reçu les 03 doses de traitement.
A ce titre, la campagne CPS 2018 a effectivement contribué à la baisse de la mortalité et de la morbidité chez les enfants de moins de cinq ans dans ces régions. Les résultats ont démontré une baisse de morbidité palustre de 60% et 47%, et de mortalité due au paludisme de 74% et 59% chez les enfants de 03-59 mois dans l’Extrême-Nord et le Nord respectivement par rapport à l’année 2015.